Comment adopter une posture communicante

Récemment, je me suis replongée dans la lecture  d’un livre de développement personnel au sujet de la communication aux autres : un terrain difficile et pourtant incontournable. Le premier chapitre livre un outil très intéressant pour améliorer ses échanges avec les autres.

 

Il évoque un principe appelé les positions de vie. Quand je communique avec quelqu’un, la vision que j’ai de moi et la vision que j’ai de mon interlocuteur entrent en compte. Que je le veuille ou non, je transmets des éléments non verbaux qui laissent transparaître cette vision. Ces éléments peuvent aussi transparaître dans des tournures malheureuses : autant de sous-entendus lourds de sens.

Ce principe provient de l’Analyse Transactionnelle. En psychologie, c’est une théorie de la personnalité, des rapports sociaux et de la communication. Eric Berne, fondateur de l’Analyse Transactionnelle, appelle « position de vie » la manière fondamentale et constate dont une personne se situe face à elle-même et aux autres. C’est son cadre de référence.

Les premières expériences de la petite enfance jouent un rôle primordial dans l’élaboration de la position de vie. Enfants, nous choisissons notre position de vie en fonction du sens que nous donnons à notre expérience et aux conclusions que nous tirons sur notre propre valeur et sur celles des autres et du monde.

 

 

Puis cette notion a évolué. S’il est admis que nous arrivons à l’âge adulte en ayant un scénario de vie basé sur une des quatre postures, il est également admis que nous ne restons pas en permanence dans cette posture et que nous évoluons d’une position de vie à l’autre en fonction des contextes et des interlocuteurs. La définition contemporaine de la position de vie est donc la valeur que je me donne à moi-même et aux autres. L’idée positive est traduite par « + » et l’idée négative par « – »

Lorsque j’adopte une posture neutre (+/+) vis-à-vis de quelqu’un, je lui transmets que je suis en phase avec moi-même et que je me sens en phase avec lui. C’est la seule posture de communication constructive puisqu’elle place les deux interlocuteurs au même niveau : j’ai de la valeur / tu as de la valeur.

Un exemple très parlant pourrait être la façon de dire « bonjour » : il y en a d’innombrables ! Un « bonjour » neutre traduira une position constructive de communication. Un « Salut la compagnie ! » accompagné d’un geste vers le groupe traduira que l’on est à l’aise, que l’on se sent intégré. Tandis qu’un « J’espère que je ne vous dérange pas trop… » traduira l’idée que l’on se sent de trop.

 

 

Ainsi, il existe quatre positions de vie de base entre lesquelles nous oscillons :

+/+ Neutre
J’ai de la valeur / Tu as de la valeur
Rapport de réciprocité, échange, ouverture d’esprit

+/- Persécuteur
J’ai de la valeur / Tu n’as pas de valeur
Supériorité, rapport de force, communication descendante

-/+ Victime
Je n’ai pas de valeur / Tu as de la valeur
Infériorité, dépendance, manque d’estime de soi, laisser-faire, refus du conflit

-/- Désespéré
Je n’ai pas de valeur / Tu n’as pas de valeur
Passivité, résignation, désengagement, évitement, découragement, pas d’échange

 

C’est le Dr Frank Ernst qui a créé cette grille de lecture et l’a représentée dans un graphique que le Dr Stephen Karpman a suggéré d’appeler le OK Corral (le signe + signifiant en anglais OK.) Il y a quatre cadrans, chacun présentant l’acronyme de la posture de l’individu :

+/+ Allons-y (AY)
+/- Tire-toi (TT)
-/+ Evite-moi (EM)
-/- On ne va nulle part (OVNI)

Pour mieux communiquer, il est essentiel de commencer par cette grille d’observation binaire de la communication, qui conditionne tout ce que nous pouvons mettre en place dans nos échanges.

Cet outil permet d’analyser la posture « de moi à toi ». Dans un prochain article, nous intégrerons « les autres » et nous intéresserons à ce que je ressens par rapport à moi et à toi mais aussi à l’égard de l’environnement, de la vie, des autres : c’est ce qu’on appelle les positions de vie existentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *