J’ai découvert le hygge danois

En flânant dans le rayon Développement Personnel d’une librairie, j’ai eu l’oeil accroché par un livre au sujet d’un concept que je ne connaissais pas : le Hygge, autrement nommé « la méthode danoise du bien-être ».

Sur la quatrième de couverture, j’ai lu : « Pourquoi les Danois sont-ils les gens les plus heureux du monde ? » Selon l’auteur, Meik Wiking, la réponse est le hygge – auquel il a consacré ce livre. Ça m’a intriguée.

Le hygge ne parle pas de choses tangibles, il parle d’une ambiance, d’une atmosphère. On pourrait lui associer les mots : sérénité, réconfort, bien-être, sécurité, protection, etc. C’est la sensation d’un plaid doux, la lumière diffuse d’une bougie, la chaleur d’un feu de cheminée, le plaisir d’une bonne compagnie…

On n’est pas bien là ?

Le Danemark a été récompensé du titre de pays le plus heureux du monde. L’auteur du livre dont je vous parle étudie ce qui rend les gens heureux, à l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague. C’est effarant : s’ils subissent une météo déprimante et l’un des taux d’imposition les plus élevés du monde, les Danois sont les gens les plus heureux du monde. Pourquoi ?

L’auteur évoque d’abord le modèle social du Danemark, très largement approuvé par ses citoyens, qui considèrent qu’ils transforment leur richesse en bien-être. « Nous ne payons pas d’impôts : nous investissons dans notre société », écrit-il. Il souligne aussi la capacité de ce modèle social a réduire l’incertitude, le risque et l’anxiété chez les citoyens et à produire ainsi un haut niveau de qualité de vie.

Toutefois, ce chercheur identifie un autre ingrédient de la recette danoise du bonheur, auquel on porte un intérêt grandissant : le hygge (qui se prononce hou-ga). Ce qui est incroyable, c’est à quel point ce concept est ancré dans le quotidien des Danois. D’abord, ils emploient ce mot à toutes les sauces, comme adjectif ou comme verbe : quel salon hyggelig ! C’était super hyggligt de te voir ! Ils l’associent à d’autres mots : si tu as froid aux pieds, mets des hyggesokker ! Ils l’utilisent aussi comme instrument de mesure des événements sociaux : penses-tu que nos invités se sont bien hyggede ?

Complètement hygge.

Mais ce qui est incroyable, c’est à quel point le hygge est présent dans la vie des Danois : ils en parlent tout le temps, s’y intéressent intensément et le considèrent comme un élément constitutif de leur identité culturelle. Le hygge fait partie intégrante de l’ADN des Danois, si bien que beaucoup d’entre eux considèrent qu’il est leur est exclusif, qu’il est intraduisible dans d’autres langues et essentiellement mis en pratique au Danemark.

Les Danois ne sont pas les seuls à savoir savourer l’atmosphère d’un bon moment agréable passé en bonne compagnie au coin du feu… On retrouve des concepts proches du hygge danois dans d’autres cultures – notamment en Allemagne, au Pays-Bas ou au Canada. Les concepts ne sont pas identiques d’un pays à l’autre mais ont en commun d’être des versions plus développées du sentiment de confort, de chaleur, de convivialité.

Néanmoins, les concepts danois et néerlandais émergent par leur intégration très profonde au quotidien et au langage. Il est alors intéressant de remarquer que ces deux pays figurent en tête du classement des Nations unies au sujet du bonheur.

Alors je ne sais pas pour vous mais moi, ça me rend curieuse. De fait, je m’en vais décrypter ce bouquin pour vous revenir avec quelques pistes vers plus de hygge dans votre vie ! 🙂

 

Source : Le Livre du Hygge, Meik Wiking

One comment on “J’ai découvert le hygge danois”

  1. Doublesix dit :

    Je l’ai lu l’an dernier aussi et j’ai beaucoup apprécié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *